ACHAT DES EPI, INTRANTS ET AUTRES MATERIELS

En dépit des dotations du Ministère de la Santé et de la Population en matériels de première nécessité pour la sécurisation du personnel, les autorités du CHU-B se sont investies et continuent à s’investir dans l’acquisition des équipements de protection individuelle (EPI) composée des blouses, sur blouses, sur chaussures, bottes, gants, bavettes, masques, combinaisons, casques, etc. Des produits tels que l’alcool devant servir à la fabrication de la solution hydroalcoolique pour le lavage des mains, du matériel médical comme les respirateurs et les filtres, les drogues de sédation et autres produits, de l’oxygène, figurent parmi ses acquisitions qui se poursuivent étant donné que le CHU-B continue d’offrir ses soins dans d’autres pathologies. Plusieurs commandes relatives à la fourniture des produits de première nécessité sont en cours, indiquent les responsables de l’hôpital. Dans la même lancée et pour éviter toute rupture des équipements essentiels de protection individuelle, le CHU-B procède à la confection dans son atelier de couture des bavettes en tissus pour équiper en permanence son personnel.